François Cassingena-Trévedy est né à Rome en 1959.

Il a intégré l’École Normale Supérieure, rue d’Ulm, en 1978.

Il est entré dans la vie monastique en 1980 et a été ordonné prêtre en 1988. À l’abbaye Saint-Martin de Ligugé (Congrégation de Solesmes), il exerce la charge de maître de chœur (grégorien) et assume la responsabilité de l’atelier d’émaillerie (créations diverses, en particulier pour l’usage liturgique).

Il enseigne à l’Institut supérieur de liturgie (Institut Catholique de Paris).

Moine et marcheur, le frère François est aussi amateur d'Orient et spécialiste de la poésie religieuse du grand saint-Ephrem, l'ancien diacre de Nisibe, dont il traduit les hymnes depuis le syriaque.

Il collabore aux éditions des Sources Chrétiennes pour la traduction des hymnes syriaques d’Éphrem de Nisibe (306-373).

Il a publié, principalement aux éditions Ad Solem, de nombreux ouvrages : Pour toi, quand tu pries (1999), La liturgie, art et métier (2007), Sermons aux oiseaux (2009), Poétique de la théologie (2011), La Parole en son royaume : une approche théologique de la Liturgie de la Parole (2013), « Chante et marche ». Les introïts grégoriens (vol. I, 2012 ; vol III., 2014).

Les Étincelles, à l’intersection inédite de la poésie, de la philosophie, de la théologie et de la spiritualité, représentent certainement son œuvre maîtresse : vol. I (2004), vol. II (2007), vol. III (2010), vol. IV (2015).

Cantique de l’infinistère, narration d’une longue marche à travers l’Auvergne, est sa publication la plus récente (Desclée de Brouwer, septembre 2016)

 

Le Frère François Cassingena-Trévedy a reçu le Grand prix catholique de littérature pour son Cantique de l'infinistère, paru chez Desclée de Brouwer. Sept 2016.

Plus que tout, François Cassingena-Trévedy aime partager ses enthousiasmes.

Sa voix est singulière dans notre monde. Il convient de l'écouter avec attention.

Source : France Culture

Créé avec Wix.com

ME SUIVRE

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube