Noël: première intranquillité de l'Evangile

24/12/2016

 

                                                                                                                                                          Otto Dix, L'annonciation 1950

 

Marie. Oui Marie. "Elle est le réceptacle du grand Dieu dans l'intranquillité". Oui, Marie, qui suit la ligne de son destin de femme, qui va se marier, créer une famille... "Or l'Inédit arrive et on appelle cela l'Annonciation ... l'Inédit est ailé, insolent, affirmatif. On dit que c'est un ange ..."

 

"L'Evangile me flanque un nouveau né dans les bras et me dit voilà ton Dieu. Parce que tu es fragile, il s'est fait fragile aussi. Tu comptes sur lui, il compte aussi sur toi"

 

C'est paroles de Marion Muller-Colard nous invitent le lecteur à vivre Noël comme une "révolution", une révolution qui dérange les puissants qui aiment les dieux lointains,  les religieux qui aiment savoir les dieux puissants et nous-mêmes. 

Afin que nos certitudes se transforment en confiance

 

L'intranquillité, Marion Muller-Colard, Bayard

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

Créé avec Wix.com

ME SUIVRE

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube